Qu’est-ce qu’un alambic ?

Qu’est-ce qu’un alambic ?

Au sein de l’industrie, plusieurs appareils sont utilisés pour garantir le bon fonctionnement de celle-ci. Certains d’entre eux sont spécifiques à des secteurs. L’alambic est l’un d’entre eux. Il est principalement employé dans les industries spécialisées dans la distillerie. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quelle est son utilité au sein de ce secteur ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les différents types d’un tel appareil ?

L’alambic : qu’est-ce que c’est exactement ?

L’alambic est un outil spécialement employé à un usage professionnel. Son utilisation est bien réglementée et est interdite aux particuliers. Comme il est déjà dit précédemment, ce sont les industries spécialisées dans la distillerie qui l’utilise. En effet, cet équipement est destiné à la séparation de produits par chauffage puis par refroidissement.

Cet équipement est très complexe. Il est composé de plusieurs éléments qui ont chacun leur fonctionnalité. Il est constitué de 4 éléments qui sont : le corps (ou la chaudière), le chapiteau, le col de cygne et le serpentin (ou le condensateur). Ce dernier est un tube en hélice, c’est le lieu où les vapeurs se condensent. Certains modèles abritent une colonne de distillation et d’un système de réchauffe-vin.

Concernant le col de cygne, il prend la forme d’un tube cylindrique. Son rôle est d’emmener les vapeurs dans le condensateur. Pour le chapiteau, il est en forme d’oignon. Il recouvre le corps. Il est muni d’un tube conique où s’élève la vapeur. C’est dans le corps que se trouvent les liquides à distiller. Il est chauffé soit au feu soit au bain-marie.

Quels sont les différents types d’alambic ?

Il existe différents types d’alambic. Ils sont présentés sous différentes formes et de toutes les tailles. Chacun d’entre eux a sa particularité. Parmi les plus utilisés, il y a :

  • l’alambic traditionnel : c’est le type qui existe depuis des siècles. Il est à simple paroi. Il permet d’effectuer tout type de distillation. En effet, il peut être utilisé pour distiller du liquide (vin, bière,…), du fruit ou encore du moût ;
  • l’alambic à colonne : il est destiné pour la distillation des huiles essentielles. Mais avec un mode de distillation à vapeur, ce type d’alambic permet aussi de distiller des fruits ;
  • l’alambic à bain-marie : c’est une évolution de l’alambic traditionnel. Il est le spécialiste pour le fruit et du moût. Grâce à la distillation très homogène, ce type d’alambic permet d’obtenir de l’alcool de très bonne qualité ;
  • l’alambic à fermeture hydraulique : il est très résistant. Il est utilisé pour tout type de distillation telle que la distillation d’eau-de-vie, de rhum, de fruits, de plantes, d’huiles essentielles destinées pour les arômes ;
  • les alquitaras : ils sont en réalité l’origine des alambics. Ils sont utilisés pour la distillation de l’alcool et des plantes.

Malgré les diversités des alambics, l’intérieur et le rôle de chaque élément qui constitue ces appareils restent les mêmes. Ils sont tous composés des éléments constitutifs énoncés ci-haut.

Sous quel matériau se présente l’alambic ?

Ces différents types d’alambic sont fabriqués avec divers matériaux. En général, vous pouvez trouver des alambics en verre et des alambics en cuivre. Les alambics en verre sont plus appropriés à la distillation à froid. Ils permettent de conserver les arômes et de maîtriser l’économie d’énergie.

Pour les alambics en cuivre, ce sont les modèles les plus utilisés. En effet, ce matériau est parfaitement adapté aux rôles de cet équipement. Il résiste à la corrosion. En plus, c’est un bon conducteur de chaleur et il est facile à œuvrer dans le processus de fabrication. En outre, il a la capacité d’éliminer les substances sulfurées volatiles dans l’alambic.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.