Le métal: connaître l’essentiel en seulement 4 points clés

metallurgy

Robuste et incroyablement utile, le métal rend plusieurs aspects de la vie quotidienne beaucoup plus simples. Apprendre à extraire cette substance de la Terre et la changer en différents outils et pièces font sans doute partie des plus importantes découvertes de la civilisation humaine.

Mais qu’est-ce que c’est réellement et d’où provient-il ? Si pour vous, les origines du métal ont toujours été mystère et boule de gomme, cet article vous propose de redécouvrir l’univers de cette substance inédite.

1. Le métal : késako ?

Plus de 3/4 des éléments chimiques qui sont produits naturellement sur la planète Terre sont des métaux, à un tel point qu’il est plus simple de dire qu’est-ce qui n’est pas du métal.

Quand on parle de métal, on fait souvent référence à un corps solide, brillant, de couleur grise et qui constitue un bon conducteur de chaleur et d’électricité. Une autre raison pour laquelle on l’apprécie particulièrement est sa capacité à changer de formes, ce qui multiplie les opportunités de son utilisation dans diverses industries.

Les métaux ont dans l’ensemble une température de fusion relativement élevée. Cela signifie qu’ils prennent beaucoup de temps pour passer de l’état solide à l’état liquide. Une telle caractéristique peut se révéler extrêmement utile par exemple pour les pièces d’équipement en métal qui sont souvent exposées à une grande chaleur. En effet, un point de fusion élevé prévient les risques de déformation ou un bris.

Compte tenu de ces différentes particularités promettant une infinité d’opportunités pour les secteurs d’activités telles que l’automobile, il n’est pas étonnant d’observer un grand nombre de magasins se spécialisant dans la vente de métaux ici et là. Œuvrez-vous dans les structures d’acier différentes ou dans les pièces en métal pour bâtiment ? Tout ce que vous avez à faire, c’est de consulter un site de vente spécialisé pour faire l’achat de composants métalliques personnalisés et adaptés à votre budget.

2. 4 familles principales de métaux que vous devez connaître

Actuellement, le métal est présent sous différentes variantes telles que plomb et le fer. La différence entre ses métaux réside dans leur composition chimique, ce qui a une influence sur leur couleur, leur consistance ou encore leur dureté. À ce sujet, si vous consultez la famille de tableau périodique des éléments, vous retrouverez 4 grandes familles de métaux qui sont :

  • Les alcalins

Ne disposant que d’un seul électron de valence, ils sont sujets à une réaction au contact de l’eau et passent très rapidement de l’état solide à l’état liquide, une fois exposés à une certaine température. Le potassium en est un parfait exemple.

  • Les métaux alcalino-terreux

Ceux-ci ont 2 électrons de valence et se situent souvent dans les minéraux. Caractérisés par une certaine brillance, ils prennent plus de temps à passer d’un état à un autre et sont de formidables conducteurs d’électricité.

  • Les métaux de transition

Se distinguant des autres familles par une masse volumique considérable, les métaux de transition possèdent une température de fusion relativement élevée. En termes de conduction d’électricité, ils sont plutôt décents. C’est par exemple le cas du cuivre qui est grandement utilisé dans le marché de l’électronique.

  • Les métaux pauvres

Comparés à la famille précédente, ceux-ci comme l’étain, sont plutôt mous et sont généralement plus malléables.

3. À quoi reconnaît-on un métal de manière générale ?

Avec tant d’éléments chimiques classifiés en tant que métaux, vous penserez peut-être qu’il est difficile de les généraliser. Or, il n’en est rien si vous considérez les différents traits suivants que partagent ces corps simples :

  • La plupart du temps, ils sont tous solides à température ambiante. Ils sont généralement robustes et denses. En effet, la majorité des métaux couleront lorsque vous les jetterez à l’eau.
  • Comme dit plus haut, un autre avantage des métaux se situent dans le fait qu’ils sont malléables (c’est-à-dire qui peuvent changer facilement de formes) et ductiles se traduisant par le fait de pouvoir être rallongés. Malgré leur grande flexibilité, ils sont difficiles à briser.
  • Une grande partie des métaux sont opaques et sont dotés d’une couleur grise et brillante.
  • Les métaux conduisent presque tous très bien l’électricité, car ils ont justement une faible résistance à cette énergie.
  • Les éléments métalliques comme le cobalt, le fer ou encore le nickel constituent d’excellents aimants.

4. Comment le métal est-il produit ?

Quand il s’agit par exemple d’assembler divers éléments d’un avion, une quantité astronomique de métal est requise. Le seul bémol est que le métal situé dans le sol terrien est souvent loin de ressembler à celui que l’on souhaite avoir, c’est-à-dire pur. La plupart du temps, le métal se terre en dessous des roches avec des dépôts d’autres substances et il est rare d’observer sa forme pure.  À la place, ce sont plutôt des oxydes métalliques (du métal fusionné avec des atomes d’oxygène) que l’on retrouve surtout au niveau des carrières.

Ainsi, pour produire une quantité massive de métal telle que de l’aluminium et du cuivre, 2 opérations bien distinctes sont requises :

  • En premier lieu, l’extraction d’un minerai au sein d’une carrière ou d’une mine. L’objectif ici est d’isoler la roche inutile et de ne garder que les petites quantités de métaux qui sont utiles.
  • Dans un deuxième temps, le raffinement du minerai. Après avoir recueilli les métaux, il convient de les éloigner de leurs oxydes afin d’obtenir une forme pure qui sera utile pour créer des outils et d’autres.

Selon les métaux récoltés ainsi que les endroits où ils ont été découverts, d’autres opérations telles que le broyage, le chauffage ou encore les traitements chimiques peuvent s’ajouter au processus pour obtenir la qualité de métal désiré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *