La dépendance des PME aux banques à voir avec un expert-comptable Ixelles

banques

Plus de 22,7 Milliard de dollars de crédits ont été reportés cette année du fait de l’épidémie en Belgique. Cela est le fruit d’un accord entre le secteur financier, le ministère des Finances ainsi que les banques. Pourtant, la plupart de ces entreprises sont des PME. Ces derniers sont l’un des premiers contributeurs de l’économie européenne.Certes, la corrélation entre le secteur entrepreneurial et les institutions financières ne date pas d’hier. Mais voyons de plus près cette relation particulière.

Dépendance au niveau du financement

Le but des banques est d’apporter un soutien financier aux personnes aussi bien physiques que morales. De ce fait, de nombreux établissements font confiance aux institutions financières pour leur apporter leur aide. Les PME, qui représentent la majorité des entreprises non-financières en Belgique sont l’un des premiers clients de ces dernières. Et pour cause, les sociétés ne pourront exister sans les banques.

En effet, plus de la moitié de leur financement sont réalisés grâce à la créance bancaire, et ce, généralement sous les conseils d’un expert-comptable Ixelles. Cette dépendance se fait sentir sur le circuit économique. Elles font peut-être des prêts, mais en même temps, les sociétés font tourner l’économie. Du coup, un petit fond de commerce en difficulté paralyse le cycle monétaire. L’Etat ainsi que les institutions financières sont obligés d’agir pour faciliter la relation qui lie les banques avec et financement de ces établissements.

Sur ce point, nous pouvons remarquer que de plus en plus de banque en Europe finance les PME et l’Etat les aide si on prend le cas de la Belgique. En effet, la loi du 21 décembre 2017, prévoit entre autres la simplification des mécanismes de financement bancaire pour les entreprises. Elle comporte des dispositions qui ont pour objectif de sécuriser la relation entre le prêteur et l’emprunteur. Ces dernières visent surtout la transparence de l’opération de crédit afin de purifier les procédures. Mais en même temps, cette loi peut permettre une plus grande marge de manœuvre en ce qui concerne les investissements. En effet aussi bien le prêteur que l’emprunteur sont soumis à quelques règles.

Un mal nécessaire pour l’économie

Tous les acteurs sont conscients de la dépendance de ces entreprises aux banques. Et malgré tout, cela ne fait que continue. La loi belge a prévu des mécanismes pour stimuler la concurrence et par la même occasion les opportunités de faire crédit.

Dans ce cadre, cette loi prévoit par exemple que l’entreprise qui emprunte de l’argent doit fournir tous les documents attestant de l’état de ses finances. L’intégrité en matière comptable est donc de mise. Sur ce point, la collaboration avec une agence de comptabilité professionnelle est plus que recommandée afin d’avoir un aperçu objectif et surtout juste de la situation.

Ensuite, les opérateurs financiers, mais aussi l’Etat ont misé sur la concurrence entre les établissements pour stimuler le crédit bancaire. Et cela, puisque de son côté, le préteur se doit de justifier les raisons pour lesquelles il a défini des stratégies. Ces dernières doivent être mises dans des documents attestant de manière officielle les tenants et aboutissant du contrat qui pourra être passé. En fonction de ses approches préconisées d’ailleurs,  l’emprunteur pourra faire le choix de l’établissement qui lui convient.

Sur ce point donc, le prêteur fera en sorte de choisir la forme de prêt idéal, mais aussi le plus attractif. Et pour cela, il devra tenir compte de critères objectifs et à la fois avoir une bonne stratégie marketing. C’est le cas en tenant compte des finances de l’établissement au moment où le prêt est contracté, ou encore en fonction de l’objet pour lequel le crédit a été demandé.
Cette facilitation aidera d’une part à fluidifier et rendre transparente la relation entre le futur débiteur et son prochain créancier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *