Ce qu’il faut savoir sur les assurances multimédias

Ce qu’il faut savoir sur les assurances multimédias

Aujourd’hui, tous les souvenirs, les fichiers et toutes les données personnels ou professionnels sont stockés dans les divers appareils multimédias. Les fabricants ont conçu tous ces matériels afin de simplifier le quotidien des consommateurs. Avec le progrès de la télécommunication et l’invasion de l’internet, tout est connecté et se fait à distance. Sur le marché, il existe des centaines de modèles d’appareils qui se diffèrent sur leur prix, leur performance et leur design. En général, ces appareils si couteux sont exposés à tous les risques et s’inscrire dans les services d’assurances parait une solution pour s’en protéger, mais que faut-il savoir.

Qu’est-ce que l’assurance multimédia ?

Qu’on vienne d’acheter un appareil multimédia ou un électroménager connecté, la facture peut s’accompagner d’une inscription pour l’adhésion dans une compagnie d’assurance quelconque. Ce service proposé par le vendeur se nomme une assurance affinitaire. Mais le client peut s’affiler directement dans les assureurs qui lui chantent. Tout adhérant est obligé de bien lire le contenu du contrat avant de signer car il existe nombreuses conditions dans chaque prestation. Les appareils en question peuvent être un ordinateur portable, une tablette, une téléphonie mobile, un appareil photo, un baladeur, un caméscope, une montre et un bracelet connectées, un lecteur DVD portable, un casque audio, et divers accessoires. Il y a aussi l’électroménager tel que l’aspirateur robot, le réfrigérateur, etc. L’assurance multimédia comme la SFAM, peut prendre en charge tous les dégâts subissent par ces matériels à l’intérieur de la maison ou à l’extérieur et un seul contrat peut suffire pour couvrir tous les appareils appelé assurance multirisque. Comme la majorité de ces entreprises travaillent entièrement en ligne, leurs prestations sont également présentes à l’étranger.

Les différents services fournis par l’assurance multimédia

Les prestations et les prix se diffèrent d’une assurance à l’autre. Si l’appareil est tombé dans l’eau ou s’est cassé suite à un choc et ne fonctionne plus, il faut le déclarer. La panne peut survenir aussi par oxydation des pièces à l’intérieur due à des effets chimiques ou des liquides. L’appareil peut être réparé par des techniciens professionnels et c’est l’assurance multimédia comme SFAM qui fait la négociation. Il est remplacé par un autre s’il est irréparable sous conditions bien sûr. Il y a également la perte causée par un vol à la tire où l’appareil est pris à l’insu du propriétaire ou un vol à la sauvette dont l’appareil est oublié quelque part. Sans oublier le vol avec effraction et agression qui est très fréquent ces derniers temps. Dans ce cas, le remplacement peut être envisagé selon le contrat. Un remboursement est aussi proposé dont le montant varie en fonction du prix de l’appareil.

Quelle assurance s’adresser ?

Il est conseillé de bien comparer les services fournis par les différentes assurances multimédias en se basant sur les critères suivants. Sur le prix, une couverture complète est plus onéreuse et il est en fonction du nombre de garanties offertes. Le délai de déclaration après la survenue de sinistre varie aussi avec les circonstances qui peut être une panne ou une perte. La liste des exclusions de garanties est l’élément essentiel à vérifier en premier lieu lors de la comparaison puis le mode d’indemnisation et le montant approprié. Certaines assurances multimédias comme SFAM proposent une offre de fidélité à ces clients. Il peut s’agir d’un remboursement d’une quelconque somme sur les cotisations annuelles. Il faut voir aussi la présence d’une garantie légale des vices cachés et la garantie légale de conformité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.